Les différentes formes d’isolation toiture : avantages et incommodités

Le toit d’une habitation est la paroi extérieure responsable de la plus grande quantité de déperditions énergétique. Pour y remédier donc et pour apporter plus de confort dans une maison, l’isolation demeure primordiale. En construction neuve comme en rénovation, elle se présente comme la meilleure solution pour éviter le gaspillage d’énergie. Pour ce faire, deux différentes techniques s’imposent. L’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. Pour garantir que l’on opte pour la méthode la plus fiable, il s’avère essentiel de connaître comment procéder. Il faut également comprendre les atouts et les risques de l’une par rapport à l’autre.

L’isolation par l’intérieur

Il est à préciser que l’isolation toiture  répond à des exigences réglementaires. Elle est valable pour le neuf que pour la rénovation, en fonction de le l’état du toit. Pour chaque technique le but reste le même. C’est de limiter, voire supprimer la perte d’énergie. Aussi, de préserver le confort en intérieur d’un lieu de vie. L’isolation d’une couverture par l‘intérieur constitue la méthode la plus adoptée par les Français. C’est une technique qui vise à installer de l’isolant. Cela se fait entre les combles et la toiture elle-même. Le but est de former une protection entre le toit et la pièce qui se trouve juste en dessous. Pour ce faire, le couvreur responsable de vos travaux doit adopter un matériau élevé. Plus exactement un isolant d’au moins 7m2/W. Pour procéder à cette isolation, il faut appliquer une membrane d’étanchéité entre la cloison et l’isolant. Cette membrane permet d’améliorer la fiabilité de l’isolant. Elle prévient également la vapeur d’eau de se propager dehors. Cette dernière qui induit parfois la formation des moisissures. Puis, un écran de sous-toiture est placé. Il a pour rôle d’empêcher l’eau de pluie de pénétrer sous les tuiles. L’écran se protège contre l’humidité à cet effet.

Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

L’isolation d’un toit par l’intérieur se montre efficace. Elle regorge donc une panoplie d’avantages. Premièrement, elle rehausse largement le niveau de performance thermique d’une maison. Elle garantit le réaménagement et la redistribution des pièces. C’est également la méthode qui élimine les inductions sur les rampants froids. Ce qui permet de dire qu’elle assure une vie en commode pour les occupants d’une demeure. Par rapport à la seconde technique, elle présente une mise en place aisée. Elle ne requiert pas de dépose de la couverture ni du toit. Elle convient à tous les ménages, puisque son coût est moindre. Et puis, le revêtement posé simplifie le passage des gaines des alimentations. Cela touche l’approvisionnement en eau aussi bien qu’en électricité. Par contre, l’isolation toiture qui se fait par l’intérieur n’est pas sans risque. Pourquoi ? Puisqu’elle réduit la surface habitable à la fin des travaux. Vos différentes pièces auront aussi besoin d’une redécoration suite à son exécution. Ce qui vous engage d’autres responsabilités. Vous pouvez même dépenser plus d’argent pour dénicher l’ornementation adéquat. Durant les travaux, les occupants de la maison peuvent être gênés. Cela s’explique par la grandeur des activités à faire.

Concernant l’isolation toiture par l’extérieur

L’autre forme d’isolation de toiture est l’isolation par l’extérieur. Elle est plus coûteuse que la première. Jusqu’à deux fois plus. Par contre, elle se montre plus efficace. Pourtant, sachez que le gain de performance engendré est sans rapport avec cette différence de tarif. Elle consiste, en général, à la mise en place d’une couche d’isolant entre la couverture et la charpente. Elle entraîne de lourds travaux. Donc, c’est la rénovation totale d’une toiture. Elle est plus idéale pour une construction neuve. Pour isoler son toit par l’extérieur, plusieurs possibilités sont à votre disposition.  Le sarking est le plus connu. Il est fait pour les charpentes traditionnelles. Pour ce faire, vous devez soulever la toiture et poser un isolant rigide sur une volige. Vous avez le choix entre la laine minérale, la fibre de bis et les panneaux de polystyrène. Puis, la technique des panneaux sandwichs qui a pour but de fixer des panneaux sur les pannes. Et cela dans le cas où ces panneaux sont placés dans le sens de la pente. Pourtant, ils peuvent se fixer aussi sur les chevrons s’ils sont perpendiculaires aux pannes. Le mode de fixation varie donc suivant l’installation en question. Si vous désirez opter pour l’isolation par l’extérieur, choisissez la technique du caisson chevronné. Il s’agit de faire l’installation d’un panneau autoportant isolé. Cela se fait par le biais de différents isolants. Soit de la laine de roche, soit du polystyrène soit de la mousse de polyuréthane. Il est à souligner que ce panneau dispose d’une face décorée. Cette dernière peut être utilisée comme plafond, dédiée spécialement pour les pièces aménagées sous les combles.

Les points forts et les désavantages de cette technique

Comme l’isolation toiture par l‘intérieur, la méthode par l’extérieur présente des avantages aussi bien que des inconvénients. Pour les points forts, comme mentionnée plus haut, elle est la plus efficace. C’est la solution la plus prisée grâce à sa fiabilité. Le résultat s’étend sur de longues années. D’où, le profit d’un confort de vie pour les occupants. Elle est plus adoptée dans le neuf, mais en cas de rénovation, elle est aussi bénéfique. Pour faire les travaux, elle ne nécessite pas de vider les combles aménagés. De là, les occupants de la maison ne seront pas perturbés par les opérations. Ils n’ont pas aussi besoin d’évacuer la maison. Ils peuvent poursuivre ses activités durant l’exécution de l’isolation. Un point qui différencie cette technique de la première. Ensuite, l’isolation de toit par l’extérieur vous épargne des tâches supplémentaires. Elle ne demande pas de refaire le décor après les travaux. D’ailleurs, avec cette forme d’isolation, les poussières et les salissures ne se déposent pas à l’intérieur. Elle conserve la hauteur sous plafond aussi bien que la surface habitable. Cela valorisera votre habitation et induit une bonne continuité de l’isolation de la maison. Les ponts thermiques sont donc limités. Face à ces innombrables points forts, elle affiche quand même quelques bémols. Le premier réside sur la lourdeur des travaux. La nécessité d’une surélévation du toit et la dépose de couverture rendent les tâches plus complexes. De plus, elle présente souvent de mauvaises surprises comme le ravalement imprévu. Elle est plus onéreuse comme solution. Et enfin, votre toiture est laissée à l’air libre durant la réalisation de tous les travaux.